KENYA, VIVE LA CONDUITE A GAUCHE.

Publié le par laurent ravagni

 


Cette fois nous entrons dans les anciennes colonies anglaises, et un simple petit panneau nous indique "keep left", autrement dit roule à gauche. Les copilotes ont la consigne de me le rappeler à chaque départ le matin, et en cas de mauvais réflexe. Les 500 premiers km étant de la piste, il y a très peu de véhicule, donc cela doit aller.

Quelle piste!

Après les formalités de douanes terminées en toutes facilités, le chien a même posé fiérement au volant juste devant le bureau des douaniers ( s'il avait fallu un certificat de bonne santé récent, nous n'en avions pas) direction la sortie du village où un convoi escorté de militaires doit se former. Trop tard, il est parti depuis un heure et le prix demandé par les soldats du check-point est trop élevé: nous sommes donc 3 véhicules dont 2 camions, c'est parti. Ce sont a priori les 100 kms du début qui pourraient peut-être être propice à de mauvaises rencontres, donc pas d'arrêt casse-croute avant de les avoir franchis!
Beaucoup de tôle ondulée, de trous puis de cailloux très coupant jusqu'à Marsabit, 250 kms plus loin. Devant le rythme des 2 autres véhicules, nous peinons un peu, le moteur chauffe et au hazard d'une halte, j'ose dire qu'il n'est peut-être pas nécessaire d'arriver au village le soir, nous pouvons tous dormir en brousse. Pas l'avis de tout le monde. Nous avions décidé de faire le parcours ensemble, donc allons-y! Fatigue de fin de journée peut-être et, après la dernière petite halte pendant laquelle on a à peine le temps de respirer, les voilà repartis à fond les ballons,je n'évite pas le dernier caillou qui est fatal pour notre pneu arrière gauche: bande roulement explosée,le caoutchouc vieux d'au moins 20 ans et trop sec à rendu l'âme! Et c'est tout seul, malgré les appels de phares à Dietrich que nous changerons notre roue, terminant à la nuit: personne ne fera demi-tour pour un coup de main ( ayant compris qu'on voulait rester seul) Un peu fâché le chauffeur! Nous les retrouverons le lendemain alors que nous faisons poser une réparation de fortune sur le pneu en cas de nouvelle crevaison pour pouvoir atteindre Nairobi encore à 5 ou 600 kms. Malentendu de la veille oubliée, nous ferons encore le chemin jusqu'à Archer's Post ensemble. Parti plus tôt qu'Angaléo au matin, il force pour nous rattraper ( mais nous l'attendions au bout d'1 heure de route come convenu), il cassera son pot d'échappement, ce qui brûlera une partie de faisceau électrique. A l'arrivée, je lui indique qu'à nouveau de l'eau s'écoule de son coffre arrière: le chauffe eau d'environ 100 l, suspendu par 4 vis à travers un plastique fin est tombé en partie: ne t'inquiète pas, je vais t'aider à réparer tout ça. De notre côté, 2 autres lames de ressort sont cassées et cette fois les amortisseurs arrières perdent de l'huile,  nous allons avoir du travail à Nairobi.

Route tranquille et seul jusqu'à Nairobi, le camion belge veut visiter un parc national et nous n'osons pas nous y aventurer vu l'étât des pneus.

Nuit en bivouac enfin en dehors d'un camping depuis longtemps. A peine arrêtés, un homme rentrant chez lui à vélo nous indique que l'on peut descendre jusqu'à chez lui, pouquoi pas. Un peu étroit le chemin, mais ça passe. Plus à l'écart de la route, nous serons mieux et parqué comme il l'a fait avec du ruban de chantier, les enfants voisins sont tenus à bonne distance.

Nairobi, où tout est possible.

Stationnés dans le jardin de Jungle Jonction, auberge tenu par Chris, allemand mécanicien de son étât qui à également un garage de réparation moto dans ses locaux, on ne pouvait pas trouver mieux pour tout le monde: Djune en liberté avec un copain chien parlant français, internet à volonté en wifi pour les enfants, et accueil impeccable. C'est en compagnie de Marc et Evelyne voyageurs en camping-car originaires de Tours actuellement sous tente, que Sylvie passe ses journée pendant que je trouve pneus, lames refabriquées neuves et amortisseurs en ville.
Mais que font des camping-caristes en tente? Pas de chance pour eux: ayant des petits soucis de pompe à eau moteur, il ont fait remorquer leur Ivéco jusqu'au garage par une dépanneuse Land-Rover qui a pris un peu d'élan dans une descente afin de pouvoir remonter le poids du véhicule de l'autre côté et l'ensemble s'est couché dans le bas-côté au plus creux. Plusieurs semaines d'attente pour les pièces en provenance d'Italie via l'Afrique du Sud ( aux dernières nouvelles, il en manquait dans le colis lorsqu'il est arrivé.) Bon courage à eux.

Amboseli parc.

Enfin des animaux. Malgré la prèsence du chien dans le camion normalement interdit, nous avons traversé ce parc national au pied du Kilimanjaro. Bivouac juste avant la porte d'entrée et nous serons resortis avant la nuit, ni vu ni connu.L'essai de bivouac à la sortie n'est pas concluant: à peine arrêtés, un guerrier Massaï nous réclame de payer la place au double d'une nuit de camping prétendant que c'est un projet communautaire qui gére les lieux, mais qu'il n'y aura pas de reçu. Salut, on va ailleurs. Le tourisme a fait ses ravages, comme ailleurs!
Malgré les tarifs un peu elevé, la quantité d'animaux à voir justifie la visite.

Océan Indien: mais qu'est ce qu'il est chaud!

La route nous conduit vers Mombasa et nous irons quelqus jours au bord de la plage à Kanamaï sur les conseils que nous a envoyé par mail Elke. Baignades, planche à voile, zodiac, ce serait presque les vacances.Les 28° nocturne chargés d'humidité ne sont pas très agréables si le vent tombe. Notre séjour dans ce pays se termine, encore un jour ou 2 au sud de la ville et en route pour la Tanzanie.

Publié dans Articles des grands

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

aries léa 26/02/2010 22:29


rebonjour a la famille ravanie ,
sérieu le malawi ses magnifiqueet c trop beau , ca a du être trop beau les paysage . mais i a pa que ca .le soudan , l'est du sahara et encore plein dotre qui me plaise ... salut a toute le famille
et aurevoir !!!


aries léa 26/02/2010 22:22


bonjour , je suis une ami a loic enfête je suis dans sa classe , je trouve que sais très courageu de vous être aventuré dans cette aventure , j'ai trouver vos photo très bien .et en plus sa a du
être très dure de tout parcourir , mais sa a du par contre ètre très jolie . aurevoir et a bientot


Marianne PEREIRA 24/04/2009 13:22

Bonjour la famille Ravagni,

Fidèle à la lecture de votre blog, je m'étais questionnée sur votre silence. Apparement ce n'était qu'un problème d'ordi, tant mieux. Que de découvertes pour vous et les enfants et pour nous c'est l'occasion de réviser notre géographie.
Cet été Matthieu part pour 3 semaines à Madagasgar pour un circuit, pour nous se sera l'Irlande et Manon elle part au Brésil pour une année scolaire.
Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans vos prochaines aventures !
Marianne

popolux 14/04/2009 16:46

Merci pour cet intéressant article!

Le Kenya, ça me tente depuis quelque temps! Ces régions ont l'air superbe!

En attendant, de pouvoir réaliser mon rêve, j'utilise http://www.twenga.fr/dir-Voyage , le comparateur de prix, pour mes petits voyages!

Très simple d'accès, il y a de nombreuses offres et pour pas cher! Je vais voir s'ils ont des offres pour là bas! :)

Bonne journée

Yvette Ménager 13/04/2009 13:29

Je suis ravie de vous lire à nouveau. Votre voyage est magnifique par ses paysages mais que d'incidents de parcours, mauvaises routes, pannes. Vous avez beaucoup de courage pour faire face à tous cela. Les photos sont très belles. Bonne continuation de voyage et à très bientôt j'espère. Bisous Yvette

Maite Ravagni 19/04/2009 17:22


Coucou
Nous pensons souvent a toi, ici tous va bien, nous allons revenir en france pour un petit bout de temps car nous envoyons le camion par bateau en Espagne et nous nous prenons l'avion pour Munich,
le chien sera dans le meme avion que nous.
J'espere que tout va bien pour toi et que Alfa va bien aussi.
Je te fais plein de gros gros bisous.
Maite